Disponible 7j/7
Nous contacter

Tél. : 09 51 84 90 00

Tél. : 06 83 31 37 34

Espace client

bandeau vjp avocat
avocat victime accident corporel Paris

Une équipe

Spécialiste en droit de dommage corporel, Maître Vincent JULE-PARADE a décidé de constituer autour de lui une véritable équipe pluridisciplinaire afin d’assurer à nos clients la meilleure prise en charge possible de leur dossier d’indemnisation de dommage corporel. Rejoints par deux avocats collaborateurs aux compétences solides en réparation du dommage corporel et en responsabilité médicale, il peut également compter sur le travail dévoué d’une juriste spécialisée et l’engagement sans faille d’une assistante sociale indépendante venant compléter le savoir-faire juridique du cabinet.

Avocats collaborateurs

Sabine TRIDI-FOURRE

Sabine TRIDI-FOURRE est avocate au Barreau de Paris.

Titulaire d’une maitrise de droit privé et diplômée de l’institut de criminologie de PARIS II, Sabine TRIDI-FOURRE a, après plusieurs expériences professionnelles acquises en qualité de juriste, choisi d’embrasser la profession d’avocat dans le souci de pouvoir assurer pleinement la défense des droits et garanties dévolus aux justiciables, en particulier au soutien des plus démunis face à la complexité du fonctionnement de l’institution judiciaire.

Sa deuxième expérience en qualité d’avocate au sein d’un cabinet spécialisé dans le domaine du dommage corporel a forgé son engagement au soutien de la cause des victimes qui peuvent parfois nourrir le sentiment d’être démunies voire négligées dans le cadre des processus judiciaires.

C’est la raison pour laquelle elle a décidé de rejoindre Vincent JULE-PARADE dans son combat pour la défense des victimes de dommages corporels.

« Ma volonté d’être à l’écoute des victimes aux fins de leur permettre de bénéficier de la plénitude de leurs droits mais aussi de favoriser, en assurant également, au-delà du seul apport d’une solide expertise spécialisée, leur accompagnement sur le plan humain, leur résilience et la réalisation du deuil de leurs souffrances, constitue le cœur de mon engagement professionnel au sein d’un cabinet qui partage ces valeurs cardinales. »

Léa SEGUI

Léa SEGUI est avocate au Barreau de Paris.

Titulaire d’un master « Activités de santé et responsabilités » et d’un master « Ethique médicale et bioéthique » obtenus à Paris V (Descartes), elle a toujours fait le choix d’intervenir au service des particuliers. Soucieuse d’approfondir ses compétences de juriste tout en appréhendant les difficultés éthiques qui peuvent se cristalliser autour de situations individuelles, elle a réalisé ses expériences professionnelles au sein du comité d’éthique d’une association de patients et du Centre d’éthique clinique de l’Hôpital Cochin.

Au cours de sa formation à la profession d’avocate, elle a réalisé des stages au sein de l’une des Commissions de conciliation et d’indemnisation des accidents médicaux et d’un cabinet intervenant en matière de responsabilité et de déontologie médicale.

Formée au sein du cabinet JSL, c’est tout naturellement qu’elle a fait le choix d’exercer au soutien des intérêts des victimes de dommage corporel dès sa prestation de serment en 2020 aux côtés de Me Vincent JULE-PARADE.

« Forte de ma formation en responsabilité médicale, j’ai immédiatement souhaité exercer au soutien des victimes de dommage corporel pour les conseiller et les accompagner au mieux au cours de chacune des étapes de la procédure d’indemnisation de leurs préjudices ».

Une juriste

Aux côtés d’avocats engagés pour la défense des droits des victimes de dommages corporels, l’équipe du cabinet de Maître Vincent JULE PARADE compte parmi elle une juriste ayant exercé durant une dizaine d’années au sein d’un cabinet spécialisé en dommages corporels. Cette dernière participe pleinement au suivi des dossiers, à la recherche des toutes dernières jurisprudences favorables victimes, et au suivi de la relation avec chacun de nos clients.

Une assistante sociale

Fabienne Simon, assistante sociale indépendante

Assistante sociale en Centre de rééducation fonctionnelle durant de nombreuses années, Fabienne Simon a su, au fil de son parcours professionnel, appréhender les besoins et attentes des victimes d'accidents. Exerçant aujourd'hui à titre libéral, Fabienne Simon met ses compétences et son écoute au service des clients de notre cabinet et les accompagne dans leurs démarches. Un service indispensable à la prise en charge globale qu'entend proposer le Cabinet de Maître Vincent Julé Parade.

04/29/2021

Le bridage des véhicules à 180 km/h à la construction est-il une mesure réellement efficace pour lutter contre les accidents ?

À l’instar du constructeur Volvo, Renault vient d’annoncer sa volonté de limiter la vitesse de ses véhicules... Lire la suite
04/28/2021

Hommage à Jehanne COLLARD

Jehanne COLLARD est décédée la semaine dernière. La justice perd une grande avocate, les victimes un éminent... Lire la suite
04/26/2021

Drame routier d'Aulnay-sous-Bois : la réponse de la justice devra être implacable

Ma première pensée va naturellement pour le mari et père des victimes, ainsi que pour toute la famille écrasée... Lire la suite
01/16/2021

Indemnisation d'un accident de la route à l'étranger : le parcours du combattant des victimes

La victime française d’un accident de la circulation peut, si elle démontre que l’accident dont elle fut victime... Lire la suite
09/28/2020

Victimes d'accidents de la route à l'étranger : une jurisprudence rétrograde de la Cour de cassation

S’il est des fois où la Cour de cassation œuvre pour l’amélioration de la prise en compte des victimes, force est... Lire la suite
08/14/2020

Accidents de vélo : qui se soucie des cyclistes?

Si le nombre de tués et blessés diminue, la mortalité chez les jeunes demeure constante. Depuis plus de 20 ans, les... Lire la suite
04/28/2020

Retour sur la notion d’ITT : quelques précisions utiles dans la compréhension de cette notion

ITT : une double notion Il convient de préciser que derrière cet acronyme, se cachent deux notions distinctes l’une touchant... Lire la suite
04/18/2020

Hommage à Paul MENTRE

J’ai rencontré Paul MENTRE pour la première fois en 1997, lors d’une soirée organisée sur la Corniche,... Lire la suite
03/29/2020

Consacrer le recours à un référentiel officiel, c’est valider l’idée d’une barémisation, entraver le droit des victimes à la réparation intégrale de leur préjudice, ni plus, ni moins

Consacrer le recours à un référentiel officiel, c’est valider l’idée d’une barémisation,... Lire la suite
03/04/2020

"Où est passé le courage politique en matière de sécurité routière" (Interview dans L'EST ECLAIR - 1 mars 2020)

Vincent-Julé Parade, il y a quelques années, vous êtes devenu avocat spécialisé dans la défense des... Lire la suite