Disponible 7j/7
Nous contacter

Tél. : 06 83 31 37 34

Espace client

bandeau vjp avocat
avocat victime accident corporel Paris

Agressions homophobes

L'homophobie est à l'origine de nombreux faits répréhensibles : discriminations mais aussi violences et agressions.

Chaque année, en France, plus de 1000 personnes sont victimes d’une agression homophobe ou teintée d'homophobie.

Allant de l’insulte aux coups et blessures, certaines d’entre elles conservent d’importantes séquelles suite à un grave dommage corporel résultant de la gravité des violences exercées.

Une infraction aggravée

Une agression est en soit une infraction réprimée par le Code Pénal.

Une agression à caractère homophobe est une infraction aggravée entrainant une augmentation des peines encourues.

Il conviendra néanmoins de démontrer le caractère homophobe de l’agression c’est-à-dire une motivation spéciale de l’auteur des violences.

Démontrée, l'homophobie devient une circonstance aggravante des violences volontaires.

Les violences exercées à l’encontre d’une personne LGBT en raison de son orientation sexuelle consiste une circonstance aggravante dans le Code Pénal.

La qualification pénale de l’agression dépendra du jour d’ITT résultant de l’agression.

Le dommage est évalué en fonction du nombre de jours d’incapacité totale de travail (ITT), à faire constater auprès des unités médico-judiciaires. Même si la victime n’a subi aucune blessure, les actes peuvent être qualifiés de violences volontaires.

Dommage subi

Peine encourue en l’absence de circonstance aggravante

Peine encourue en cas de circonstance aggravante notamment liée au caractère homophobe de l’agression

Décès de la victime

15 ans de réclusion criminelle

20 ans de réclusion criminelle

Infirmité ou mutilation permanente

10 ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amende

15 ans de réclusion criminelle

ITT supérieure à 8 jours

3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende

5 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende

ITT inférieure à 8 jours

1 500 € d’amende

3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende

Absence d'ITT

750 € d’amende

3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende

Pourquoi devez-vous porter plainte ?

Victimes d’une agression homophobe, vous avez le droit d’obtenir réparation de vos préjudices et de vous constituer partie civile devant les juridictions pénales.

De manière générale, les Tribunaux sont de moins en moins cléments envers les auteurs d’actes homophobes.

L’opinion publique, elle aussi, tend à considérer comme inadmissible les violences exercées contre les biens et les personnes en raison d’orientation sexuelle.

Il est important que la voix des victimes de l’homophobie soit portée et la plus juste indemnisation leur soit accordée.

  • Déposer plainte. La première chose à faire en cas d’agression homophobe est de déposer plainte sans attendre soit auprès d’un commissariat ou d’une brigade de gendarmerie, soit directement auprès du Procureur de la République. Cette étape est essentielle pour la suite de votre dossier.
  • Signaler le caractère homophobe ou transphobe : il s’agit d’une circonstance aggravante qui permet de faire condamner plus lourdement l’agresseur.
  • Rassembler le maximum d’éléments tendant à démontrer le caractère homophobe de l’agression.
  • Conserver l’ensemble des éléments médicaux : Certificat Médical Initial, Compte rendu d’hospitalisation, de consultation, Arrêts de travail.
  • Récolter si cela est possible des témoignages.
  • Se constituer Partie Civile devant la juridiction pénale en cas de poursuites.

Une fois la plainte déposée, une enquête préliminaire pourra être ouverte et il appartiendra au Procureur de la République de décider des suites à y donner.

Il est important de les victimes d'homophobie osent rompre la loi du silence et demeurent les agressions dont elles ont pu faire l'objet.

Maître Julé-Parade vous accompagne

Spécialisé en Droit des Victimes, le Cabinet de Maître Vincent Julé-Parade vous assurera une assistance humaine et engagée devant les juridictions pénales mais aussi devant les Commissions d’Indemnisation des Victimes d’Infractions (CIVI) afin de vous garantir le respect de vos droits.

N’hésitez pas à contacter notre cabinet pour obtenir des réponses complémentaires à propos des victimes de dommages corporels.

06/24/2022

Procès de Nancy : La délinquance routière sévèrement condamnée

Les faits sont terribles. Cinq personnes faisaient la route dans un même véhicule depuis Troyes pour rejoindre Sarreguemines... Lire la suite
04/11/2022

Quelle indemnisation pour une victime amputée?

Indemnisation en cas d'amputation : des préjudices spécifiques La victime amputée doit voir... Lire la suite
03/03/2022

La loi Kouchner à 20 ans : Il est urgent d’établir une égalité dans le traitement des victimes des accidents médicaux

La loi Kouchner a été une avancée majeure dans l’indemnisation des victimes d’accidents médicaux,... Lire la suite
02/24/2022

Quelle indemnisation après un accident de ski?

Comme les accidents de la route, les accidents de ski relèvent d’une multitude de situations dont découlent de très... Lire la suite
02/20/2022

L'indemnisation de la tierce personne durant l'hospitalisation doit avoir lieu

La nécessaire reconnaissance des besoins d'assistance par tierce personne durant les périodes d'hospitalisation En se fondant sur... Lire la suite
01/11/2022

Hommage à Christiane CELLIER : Une pionnière de la lutte contre l'insécurité routière

  Cavalière émérite, femme de tête, Christiane Cellier a incarné durant presque 20 ans la lutte... Lire la suite
11/11/2021

Quelle indemnisation après un accident de moto, de deux-roues?

Indemnisation après un accident de moto : distinction entre conducteur et passager La loi Badinter distingue la victime selon... Lire la suite
10/18/2021

Quelle indemnisation pour les Frais de Logement Adapté?

QU’EST-CE QUE LES FRAIS DE LOGEMENT ADAPTE ? FRAIS DE LOGEMENT ADAPTE ET RETOUR A DOMICILE Les Frais de Logement Adapté... Lire la suite
10/07/2021

Une compagnie d'assurance peut-elle refuser de communiquer la note technique de son médecin? Assurément NON !

L'obtention des notes techniques des médecins-conseils de compagnie : une difficulté courante pour les victimes Il n’est pas... Lire la suite
09/30/2021

Me Vincent JULE PARADE rejoint l’ANADAVI

"La volonté d’adhérer à l’ANADAVI s’inscrivait naturellement dans la logique d’un engagement exclusif... Lire la suite