Tél : 09 51 84 90 00 | Port : 06 83 31 37 34 | Disponible 7j/7
bandeau vjp avocat
avocat victime accident corporel Paris

Accidents de la route

Plus de 3000 morts chaque année et plusieurs dizaines de milliers de blessés... Les chiffres diffusés régulièrement par les pouvoirs publics ne disent pas tout. Derrière la froideur des statistiques se cachent d’autres victimes, non comptabilisées : « Les victimes par ricochet ». Drôle d’expression quand il s’agit d’évoquer des enfants orphelins, des conjoints que la route a rendu veufs et veuves, des parents qui ne verront pas grandir leurs enfants. Il y a aussi des vies brisées, mutilées à jamais, à reconstruire. Que se passe-t-il pour les victimes ou leurs proches, une fois la route déblayée et la circulation redevenue fluide ?

 

Les accidents de la route en chiffres

Après près d’une décennie de baisse historique, le nombre de tués et de blessés sur les routes Françaises est reparti à la hausse.

En 2016, les accidents de la route ont tué 3.477 personnes et en ont blessés 72.642 dont 27.187 ont dû être hospitalisés.

Jusqu’au début des années 2000, les accidents de la route faisaient près de 8.000 morts par an.

En 2002, le président Jacques Chirac a fait de la sécurité routière une grande cause nationale en installant les radars automatiques sur les routes, en multipliant les contrôles, en renforçant les sanctions contre les chauffards par la loi du 12 juin 2003.

En moins de 10 ans, le nombres de tués et de blessés a été divisé par deux.

Comportement des conducteurs et accidents de la route

Néanmoins depuis 2013, on note un franc relâchement du comportement des conducteurs dont les conséquences sont dramatiques : ainsi, en 2016, 16 personnes de plus auront trouvé la mort sur nos routes qu’en 2015.

L’objectif fixé par la commission européenne de passer sous la barre des 2.000 morts par an est désormais hors de portée.

Seule une stricte application de la loi apparait de nature à permettre un changement durable et profond des mentalités : la meilleure des prévention demeure la certitude de la sanction.

L’enjeux humain et sociétal est indiscutable. Le nombre élevé de victimes très jeunes plonge des milliers de famille dans la détresse et vide chaque année notre pays de ses forces vives. Les accidents de route mutilent l’avenir de milliers de personnes qui vont devoir survivre avec un handicap lourd les privant de travail et d’intégration sociale.

  • 22 % des morts et le tiers des blessés graves sont des jeunes de 15 à 24 ans.
  • 70 % des blessés graves sont des usagers non protégés : piétons, cyclistes, motocyclistes.
  • 32 % des accidents de la route mortels sont provoqués par une vitesse excessive.
  • 30 % des accidents de la route mortels sont dus à la conduite en état alcoolique
  • 25 % des accidents mortels sont liés à la prise de stupéfiants (dont la moitié en association avec de l’alcool).
  • 25 % des Français reconnaissent qu’ils ne respectent pas les limitations de vitesse, en estimant que leur talent de conducteur leur permet de s’affranchir des règles.
  • Une majorité de conducteur admet utiliser régulièrement le téléphone portable au volant, notamment pour consulter ses mails ou envoyer des SMS.
  • Les accidents de la route coûtent environ 40 milliards d’euros chaque année à la France.

Les trois causes d'accidents de la route

Malgré toutes les campagnes de prévention et le travail des associations, les trois grandes causes d’accidents de la route restent toujours les mêmes.

La justice a son rôle à jouer dans la lutte contre l’insécurité routière:

  • Les tribunaux prononcent chaque année 137.000 condamnations pour conduite en état alcoolique et 21.000 pour conduite sous l’emprise de stupéfiants
  • Les tribunaux sanctionnent chaque année 7.800 responsables de blessures involontaires et 900 responsables d’homicide dans un accident de la route
  • Les condamnations à des peines de prison ferme représentent à peine 10% des condamnations pour blessures involontaires et 61 % des condamnations pour homicides involontaires.

Avant de devenir Avocat, Maître Vincent Julé-Parade a longuement milité aux seins d’associations pour permettre une diminution durable du nombre de victimes de la route. C’est désormais en sa qualité d’Avocat qu’il s’engage sans relâche aux côtés des victimes de la route et de leurs familles pour les aider à se reconstruire.

 

Réparation du dommage corporel pour les victimes de la route

La réparation du dommage corporel est avant un impératif de survie pour nombre de victimes auquel le cabinet de Me Vincent JULÉ-PARADE répond en aidant les victimes de la route à faire respecter leurs droits et à obtenir l’indemnisation complète et équitable de tous leurs préjudices.

Notre Cabinet assiste quotidiennement les victimes d’accidents de la route (voiture, moto, scooter,... ) dans toutes les séquences de leur indemnisation.

Dès que vous nous confiez votre dossier, nous informons votre assureur qu’il n’est plus en charge de l’indemnisation de votre accident de la route et qu’il ne peut plus négocier à votre place. Si vous avez un contrat de protection juridique, les sommes versées au titre de ce contrat viendront en déduction de nos honoraires.

Maître Vincent Julé-Parade s’efforce de leur débloquer rapidement une provision en parallèle de la mise en place d’une expertise, il les oriente vers des médecins-conseil qui seront à leurs côtés lors de l’examen médical et négocie ensuite, au mieux de leurs intérêts, les indemnités devant leur revenir.

Indemnisation de victime d'accident

La victime d’un accident corporel de la circulation ou ses ayants-droit doivent être indemnisés de leurs préjudices. La loi du 5 juillet 1985 a fixé les modalités de cette indemnisation.

La victime, passager, piéton ou cycliste, a  toujours droit à être indemnisée de ses dommages corporels sauf si elle a commis une faute inexcusable qui aurait été la cause exclusive de l'accident ou au cas où elle  aurait volontairement recherché le dommage.

Avocat spécialisé en réparation des préjudices

Le choix d’un avocat spécialisé en réparation des préjudices et habitué de la procédure d’indemnisation de victimes d’accident de la route peut se révéler indispensable en cas de blessures corporelles graves ayant des conséquences sur le long terme.

Vous avez des questions ? N’hésitez pas à nous contacter afin que nous fassions ensemble le point sur notre situation.

 

Pour plus d'informations, consultez nos pages relatives aux accidents de la route :

 

10/15/2018

Création d'un Juge Unique pour les Victimes d'attentats

"L'annonce de la création JIVAT ne peut que laisser pantois ceux qui accompagnent les victimes au quotidien" Alors que la Chancellerie et... Lire la suite
10/06/2018

Bien se préparer à l'expertise médicale

Les différents types d’expertises médicales en cas d'accidents de la route De prime d'abord, il convient de préciser... Lire la suite
08/24/2018

Pourquoi souscrire une Garantie Accidents de la Vie?

La Garantie Accident de la VieUne indemnisation en cas d'accident domestique sans tiers impliqué « Avocat au Barreau de Paris,... Lire la suite
07/06/2018

Indemnisation des infections nosocomiales : quels sont vos droits ?

Les infections nosocomiales restent l’une des préoccupations majeures du corps médical et l’une des grandes craintes des... Lire la suite
05/01/2018

Quelle indemnisation en cas d'accident mortel ?

Si l’accident de la route a engendré le décès d’une des victimes, sous réserve de la question d’une... Lire la suite
04/28/2018

Comment sera calculée l'indemnisation finale?

En cas de blessures L’expertise médicale : clé de voute de l’indemnisation La base de l’indemnisation de... Lire la suite
03/21/2018

Vos Droits : Comment puis-je obtenir une provision ?

Les conditions du versement de provisions en cas d'accident de la route Les victimes non conductrices d’un véhicule terrestre... Lire la suite
03/12/2018

Améliorer l'information des victimes lors de l'enquête

L'instauration d'un dossier pénal unique pour une meilleure information des victimes Parmi les différents points du plan de... Lire la suite
01/26/2018

La Cour de Cassation consacre l'indemnisation du préjudice moral de l'enfant à naître

Décès accidentel d'un parent avant la naissance Les faits ayant donné lieu à l'arrêt du 14 décembre 2017... Lire la suite
01/24/2018

Rencontre avec Mme Elisabeth PELSEZ, Déléguée Interministérielle aux Droits des Victimes

Lors de cette rencontre de nombreux sujets relatifs au juste traitement des victimes de dommages corporels et particulièrement d'accidents... Lire la suite