Tél : 09 51 84 90 00 | Port : 06 83 31 37 34 | Disponible 7j/7
avocat victime accident corporel Paris

Chiffres de l'insécurité routière pour le mois de février 2017 : un appel à l'action

La Sécurité Routière vient de publier les chiffres de la mortalité routière pour le mois de février 2017. Avec 203 personnes tuées, c’est le bilan mensuel le moins meurtrier depuis mars 2013, après une troisième année d’affilée de hausse de la mortalité routière en 2016. Ces chiffres démontrent qu'il est encore possible de réduire sur bilan humain de l'hécatombe routière. Cette baisse ne pourra se faire qu'au prix d'un engagement politique renouvelé

Bilan mensuel de la mortalité routière

La Sécurité Routière vient de publier les chiffres de la mortalité routière pour le mois de février 2017.
Avec 203 personnes tuées, c’est le bilan mensuel le moins meurtrier depuis mars 2013, après une troisième année d’affilée de hausse de la mortalité routière en 2016.

Tous ceux qui œuvrent contre l’insécurité routière ne peuvent que s’en réjouir.

Les autres indicateurs des dommages corporels

Les autres indicateurs du mois de février sont également orientés à la baisse, à l’exception de celui des personnes blessées hospitalisées.

Victimes d'accident corporel

Les accidents corporels diminuent de 2,9 % : 3 822 en février 2017, contre 3 936 en février 2016, soit 114 accidents avec blessures en moins.

Victimes d'accident de la route

Le nombre total de victimes de la route, tuées ou blessées recule de 1,5 % : 4 999 (dont 203 tués) le mois dernier, contre 5 075 en février 2016, soit 76 victimes en moins.

Personnes hospitalisées suite à un accident de la route

Néanmoins, le nombre de personnes hospitalisées a légèrement augmenté (+ 0,2 %) : 1 728 personnes ont dû être admises dans un établissement hospitalier après un accident de la route en février 2017, contre 1 724 en février 2016.

 

Naturellement, les défenseurs des automobilistes et leurs porte-paroles n’hésitent pas à sauter sur l’occasion pour arguer de ce que les dernières mesures annoncées et mises en œuvre (obligation de communiquer l’identité du conducteur d’une voiture d’entreprise et expérimentation des contrôles externalisés) ne seraient d’aucune utilité et que les chiffres diminueront d’eux-mêmes.

Au-delà de l’absurdité du propos, les bons résultats du mois de février démontrent une chose : la diminution du bilan humain de l’insécurité routière est possible. Nous ne sommes pas arrivés à un palier incompressible. Alors, il appartient aux pouvoir publics de ne pas relâcher la pression et aux candidats à la présidentielle, bien silencieux sur le sujet, de prendre fermement position et de présenter leur programme pour la sécurité routière.

En matière de sécurité routière, l’histoire a démontré que la parole politique pouvait sauver des milliers de vies. Reste aux candidats à sortir du silence. L’occasion est belle.

 

« Retour


12/01/2017

Le nouveau barème de la Gazette du Palais 2018 est publié !

Un nouvel outil précieux pour l'indemnisation des victimes de dommages corporel Le barème de capitalisation est un... Lire la suite
11/23/2017

Semaine de la Sécurité du Patient du 20 au 24 novembre 2017

L'erreur médicale : crainte majeure des Français Les derniers sondages montrent clairement que l'erreur médicale est l'une... Lire la suite
11/19/2017

Actualité Jurisprudence : L'indemnisation du préjudice professionnel futur total précisée

L'existence d'un préjudice professionnel total : impossibilité pour la victime de réintégrer le monde du travail... Lire la suite
11/02/2017

Accidents de la route : 10 conseils pour préserver votre indemnisation

10 conseils d'avocat de victimes de la route 1. Identifiez votre qualité lors de l’accident La loi du 5 juillet 1985 distingue les... Lire la suite
10/27/2017

Actualité Jurisprudentielle : Obligation pour l’assureur d’indemniser les proches des frais d’aménagement du logement engagés

A la suite d’un accident du travail, une victime se retrouva paraplégique. Ses proches (parents et frère) assignèrent... Lire la suite
10/21/2017

Médicament défectueux : Le médicament Cytotec® retiré du marché en 2018 par Pfizer

Après le Médiator®, la Dépakine®, le Cytolec® pourrait être l’objet d’un nouveau scandale... Lire la suite
10/20/2017

Peut-on invoquer devant le Tribunal l’offre d’indemnisation de l’assureur que l’on a refusé ?

Refus d'une proposition d'indemnisation amiable par une victime d'accident Les faits sont d’une grande simplicité : la victime... Lire la suite
10/17/2017

Faisons le point sur vos droits – Un barème pour l'indemnisation des victimes de dommage corporel ?

Un principe : la réparation intégrale des préjudices L’indemnisation du préjudice corporel est... Lire la suite
09/28/2017

LEVOTHYROX : Le Cabinet de Me Vincent Julé-Parade aux côtés des victimes

3 millions de patients prennent du Levothyrox en France pour soigner l'hypothyroïdie qu'elle soit consécutive ou non à une... Lire la suite
09/14/2017

LEVOTHYROX : mésinformation? Désinformation? Médicament défectueux? La justice en passe d'être saisie par les patients

Le Levothyrox est l’un des médicaments les plus pris en France. Ce sont plusieurs millions de personnes qui, souffrant de la... Lire la suite